Monsieur le Ministre des Postes et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ;

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, et chefs de Missions Diplomatiques et Consulaires ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations Internationales, Régionales, et non Gouvernementales ;

Mesdames et Messieurs les Députés ;

Monsieur le Président du comité d’organisation ;

Mesdames et Messieurs les membres du Cabinet du Président de la République ;

Monsieur le délégué Général du Gouvernement auprès de la commune de Ndjamena ;

Monsieur le Maire de la Ville de Ndjamena ;

Sa Majesté le Sultan de Ndjamena Urbain et Rural ;

Distingués invités en rangs, qualités, tout protocole observé ;

Mesdames et Messieurs ;

C’est avec un agréable plaisir et une profonde satisfaction, que je prends la parole en cette circonstance, au nom de tous les Députés et en mon nom propre, pour souhaiter a chacune et à chacun de vous ici présent, une cordiale et chaleureuse bienvenue au sein de cet hémicycle, et vous remercier d’avoir accepté, en dépit des contingences de vos agendas, de prendre part à cette journée d’information et de sensibilisation sur la poste et les nouvelles technologies de l’information.

Je voudrai saluer cette initiative du Ministère des Postes et des Nouvelles Technologies de l’information, visant à éclairer Mesdames et Messieurs les Députés sur les défis et enjeux de la poste et des Nouvelles Technologies de l’Information, tant ces thématiques préoccupent tous les Tchadiens.

La journée d’information sur la poste et des Nouvelles Technologies de l’Information, se tient à un moment ou ce secteur semble aujourd’hui très décrié au Tchad, en raison notamment de ses difficultés d’accès et de son cout exorbitant.

En effet, depuis 1998, plusieurs textes législatifs ont été adoptés en vue d’améliorer l’organisation et le fonctionnement des structures des postes et de télécommunications dans notre pays, afin de rendre efficaces et rentables les services du numérique pour les mettre à la portée des consommateurs.

Malgré l’adoption de ces nombreux textes législatifs, nous constatons que la mise en œuvre de cette politique gouvernementale tarde à se concrétiser, et notre pays continue d’être parmi les derniers pays de la région dans le secteur de l’appropriation du numérique.

A cet égard, il convient de relever que l’accès à l’internet dans notre pays est l’un des plus chers de la région, alors même que son extension sur toute l’étendue du territoire est des plus aléatoires, rendant ainsi la facture numérique encore plus béante. L’Assemblée Nationale relève pour s’en félicité, que le Gouvernement a consenti au plus grand nombre de nombre de tchadiens de bénéficier de cette technologie.

Malheureusement, il est regrettable de constater qu’aujourd’hui, en dépit de cet important investissement sur la fibre optique, la disponibilité et la qualité des services non seulement n’ont pas été améliorées, mais aussi et surtout le cout n’est pas a la portée du consommateur moyen.

La question fondamentale qui se pose est celle de savoir, quelle est notre politique en matière des nouvelles technologies de l’information et de la communication ?

S’agissant notamment de la poste, nous savons qu’avec l’avènement des nouvelles technologies, la poste est en crise un peu partout dans le monde, et il convient de mettre en place une politique d’adaptation a ce nouveau contexte désormais concurrentiel, parce que totalement libéralisé. Nous aimerions savoir comment sont assurés les services de colis postaux et de mandatements ? que deviennent les comptes de chèques postaux, si efficaces hier pour la paie des salaires des fonctionnaires de province ?

Dans le cadre de la reforme de ce secteur, il avait été créé un fonds pour la poste pour aider a sa modernisation dans un environnement hautement concurrentiel et a la diversification de ses services offerts au profit des consommateurs. Quel bilan peut-on faire aujourd’hui de l’utilisation de ce fonds pour la poste ?

Voilà les quelques questions et préoccupations qui reviennent sans cesse dans les échanges des Messieurs et Mesdames les Députés, et je suis convaincu que cette journée d’information permettra certainement de lever quelques équivoques pour l’opinion national.

Monsieur le Ministre ;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs ;

La journée d’information sur la poste et les TICS coïncide avec les manifestations marquant la journée mondiale de la liberté de presse le 03 mai prochain. Il Ya lieu de croire que les meilleures résolutions seront prises et appliquées afin que les médias dans leur globalité, soient de véritables instruments d’édification de la nation tchadienne ouverte, forte et moderne.

Avant de terminer mon propos, je voudrais relever que dans les grands pays industrialisés, la tendance est aujourd’hui a la fiscalisation des grands groupes du numérique qui dégagent des profits énormes sans contrepartie dans les pays où sont implantés. Quelle action le Ministre entend -il entreprendre envers ces géants du numérique en terme de fiscalisation de leurs revenus ?

S’agissant du terrorisme et de la cyber criminalité, que fait concrètement le Ministère pour endiguer le développement des actes et infractions relevant de ce domaine ?

Pour finir, je tiens a réitérer mes félicitations a Monsieur le Ministre des Postes et des Nouvelles Technologies de l’information et de la communication pour cette heureuse initiative qui vise a apporter a Mesdames et Messieurs les Députés les éléments d’éclairage et de compréhension sur la poste et des Nouvelles Technologies de l’information et de la communication.

Je voudrais aussi adresser mes remerciements a l’ensemble de nos partenaires qui se sont engagés aux côtés du gouvernement, a l’effet de soutenir et d’appuyer cette politique de vulgarisation et de modernisations du secteur pour le bien-être de nos populations. Enfin, je tiens à adresser mes vives félicitations au comités d’organisations qui, en un temps relativement court, a pu tenir le pari de l’organisation de la journée.

Sur ce, je déclare ouverte la journée de l’information sur la poste et les Technologies de l’information et de la communication.

Je vous remercie de votre aimable attention.